L’Inde mise sur le bouddhisme pour stimuler le tourisme venant de Chine

Regardant la Chine et sa est rapide expansion du marché du tourisme, qui a, jusqu’ici, largement contourné l’Inde, le gouvernement indien a lancé une campagne ciblant le tourisme de la population mondiale bouddhiste avec un slogan assez direct: visiter l’Inde et renouer avec votre foi.

Les autorités indiennes espèrent que la promotion du « circuit de train bouddhiste» en Chine, qui a été en opération depuis 2007 et s’arrête le long de plusieurs sites de pèlerinage dans le nord de l’Inde, puisse contribuer à augmenter le faible nombre de touristes chinois qui voyagent en Inde.

Ils ont commencé à commercialiser le train en inde comme un moyen pour les chinois de renouer avec leur foi, mais « dans le confort. »

Les Efforts de l’Inde pour la promotion du tourisme venant de Chine ont toutefois été entravé ces derniers mois par des retards dans la nomination d’un représentant pour diriger le Tourisme en Inde Tourisme au bureau de Pékin, qui a fonctionné sans directeur depuis Juin.

Les autorités ont déclaré que des retards bureaucratiques à New Delhi avait été derrière l’échec de remplacer l’ancien directeur, Shoeb Samad, qui est retourné en Inde en Juin, même si un successeur a déjà été identifié.

Le bureau est maintenant dirigé par le chef de l’Inde Tourisme, basé à Singapour, Rajesh Talwar, qui est déjà responsable de l’ensemble du marché d’Asie du Sud.

L’Inde n’a jusqu’ici, pas réussi à occuper une partie de l’industrie touristique florissante de la Chine. Chaque année, les touristes chinois dépensent plus de 40 milliards de dollars à l’étranger.

Parmi les estimations, 47 millions de Chinois qui voyagent à l’étranger chaque année, environ 102 000 – ou seulement 0,21 pour cent – ont voyagé en Inde, selon les statistiques 2009. Le Vietnam, la Corée du Sud et le Japon ont chacun attiré plus de 10 fois ce nombre.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply